C’est quoi, c’est pour qui ?

Pour toute personne dont le poids dépasse un seuil, mesuré par l’ IMC « Indice de Masse Corporelle », en français, (en anglais BMI « Body Mass Index »): IMC = poids (en kg) / carré de la taille (en cm).

Poids normal : 18,5 < IMC < 24,9
Surpoids : 25 < IMC < 29,9
Obésité : IMC > 30
Obésité morbide : IMC > 40, c’est à dire mettant la vie en danger.

Ces chiffres viennent de données statistiques. Certaines personnes vivent très bien avec un surpoids majeur, mais elles courent quand même le risque de troubles sérieux: hypertension artérielle, diabète, problèmes cardiaques ou vasculaires. Le surpoids n’est donc pas qu’un problème esthétique, mais surtout un problème de santé.

Comment ça se passe ?

La consultation initiale. C’est elle qui va permettre au chirurgien de voir avec vous quel est le type de surpoids que vous présentez: androïde, (type masculin) où la graisse est concentrée à l’intérieur du ventre, ou gynoïde (type féminin) où la graisse est sous la peau, à la taille, aux hanches, au bassin.

Obésité androïde « masculine »

FaydTablAlbPre34D(1) FaydTablAlbPost34D(1) La graisse est à l’intérieur de ventre. Seul l’amaigrissement la fera partir. Les conséquences sont importantes, car on ne peut pas enlever par la chirurgie la graisse intra abdominale. Nous verrons quels sont les traitements associés indispensables dans ces cas, notamment un amaigrissement avant la chirurgie.


Obésité Gynoide « féminine »

SerraTablAlbPre34D(1) SerraTablAlbPost34D(1) La graisse est sous la peau. Ici la chirurgie est efficace. Cepedant tous les risques liés à une intervention chirurgicale sont multipliés par le surpoids: risques d’hématomes ou d’écoulements de lymphe persistants, retards de cicatrisation, phlébites ou embolies. Il faut donc les prendre très au sérieux, et un amaigrissement préalable est parfois recommandé.


Les principes d’une alimentation saine vous seront expliquées en détail et des documents vous seront remis. Vous pourrez poser toutes les questions que vous souhaitez. Un suivi diététique pourra être organisé, par un médecin nutritionniste ou une diététicienne. Si un bilan complet est nécessaire, respiratoire, cardiaque, apnées du sommeil, il pourra être organisé dans un service spécialisé.

Ce qu’il faut savoir

Tous les régimes qui proposent une restriction calorique majeure prolongée (moins de 1 200 Kcalories par jour) amènent obligatoirement, après une période de perte de poids, à une reprise du poids avec effet rebond, et au final au bout de quelques mois, un poids plus élevé qu’au départ. La plupart des obèses ne mangent pas trop. Ils ne mangent même parfois pas assez. Mais ils mangent mal. Il est donc indispensable de ne plus penser « régime », mais « modification du comportement alimentaire ». Avec un bon soutien, plus une activité physique indispensable, idéalement quotidienne, il est possible de perdre entre 1 et 3 kg par mois.

La chirurgie de l’obésité, les gastroplasties. Elle n’est indiquée que pour les obésités morbides, donc soit IMC > 40, soit IMC > 35 avec maladies associées: diabète, hypertension, etc. Elle consiste, soit à rétrécir l’estomac avec un anneau, pour ne laisser qu’une petite poche, soit à réaliser un « by-pass », court-circuit qui fait passer directement les aliments vers la fin de l’intestin grêle. La quantité de nourriture absorbée sera donc très diminuée. Mais il existe des risques de carences, notamment en vitamines. Les patients opérés doivent donc être particulièrement suivis. C’est à cela, bilan pré opératoire y compris avec entretien psychologique, suivi post-opératoire avec soutien diététique, médical, chirurgical et psychologique, que l’on peut reconnaître la qualité d’un centre spécialisé.

En pratique

  • Chaque cas est particulier et bénéficie d’une intervention adaptée, et les techniques diffèrent pour chacun.
  • Il faut savoir prendre le temps: un amaigrissement important ne se fait pas sur 8 ou 15 jours, mais sur plusieurs mois.
  • L’exercice physique au minimum 45 minutes 1 jour sur 2 est indispensable.