Les rhinoplasties, c’est quoi, c’est pour qui ?

C’est la chirurgie correctrice du nez, soit pour des séquelles d’accident, soit pour des raisons purement esthétiques. On opère aussi bien les hommes que les femmes, dès la fin de la croissance, à partir de 16-17 ans.

Comment ça se passe ?

C’est elle qui va permettre au chirurgien de voir avec vous ce qui vous gène dans votre nez, comment corriger ces déformations, en conservant une harmonie du visage. Pas question de vous faire le nez de tel ou tel acteur ou actrice, qui jurerait avec votre propre personnalité. Il est indispensable de voir aussi l’état et la qualité de votre peau.

bekALbN34G

Nez long, bosse marquée, pointe large. Bonne correction.

Il peut exister des troubles de la respiration, une déviation de la cloison. Des traitements associés peuvent être recommandés, correction du menton par exemple, pour un profil harmonieux. Les techniques vous y seront expliquées en détail et tous les documents concernant l’intervention vous seront remis. Vous pourrez poser toutes les questions que vous souhaitez.

ZiaAlbPrD

Nez long, bosse, pointe ronde et tombante, peau épaisse. Bonne correction, nez harmonieux.

Les techniques opératoires

En principe tout se passe par l’intérieur du nez, sauf s’il faut corriger la largeur des narines. Dans ce cas, les cicatrices sont dans le sillon à leur base, et quasi invisibles. L’intervention se fait de préférence sous anesthésie générale, pour plus de confort et moins de risques, notamment en cas de saignement. On va pouvoir corriger tous les éléments concernés: bosse, longueur, largeur, pointe, déviation, etc. L’hospitalisation va de quelques heures à 1 voire 2 jours selon l’importance de l’intervention.

Et après ?

Vous aurez un pansement: mèche dans le nez, pour contrôler un éventuel saignement et maintenir les tissus, de 24 h à 3 jours, selon qu’il y a ou non redressement de la cloison. Une protection des os, sous forme d’un plâtre ou d’une attelle métallique, sera portée entre 6 et 8 jours. Les suites sont simples: « bleus » ou ecchymoses et gonflement peuvent durer de 10 à 20 jours. Une gène respiratoire, l’impression d’être enrhumé, peut persister de 3 semaines à 1 mois. L’aspect final est obtenu en 6 mois à 1 an. Les complications: saignements nécessitant de repositionner un méchage, hématomes de la cloison, infection locale, sont rares.

En pratique

  • Chaque cas est particulier et bénéficie d’une intervention adaptée, et les techniques diffèrent pour chacun.
  • L’intervention se déroule sous anesthésie générale, mais parfois, pour un geste limité, sous anesthésie locale potentialisée (neuroleptanalgésie)
  • Les suites opératoires ne sont pas douloureuses, ce sont surtout des sensations de tiraillements, de gonflement ou de gène respiratoire. Des traitements adaptés sont toujours donnés.
  • L’hospitalisation va de quelques heures pour un geste limité sous anesthésie locale, à 24 voire 48 h pour les cas les plus importants.
  • Il faut compter 10 à 20 jours pour reprendre toutes vos activités, 6 mois avant de reprendre un sport à risque de choc sur le nez.