Les liftings c’est quoi, c’est pour qui ?

Les liftings, car il y en a plusieurs, visent à corriger les effets du vieillissement du visage, et à vous donner une apparence rajeunie. Ils ne peuvent pas régénérer la peau, et n’ont aucun effet sur les rides des lèvres. Ils corrigent efficacement le relâchement de la peau, l’affaissement des muscles, et repositionnent les tissus. Ils atténuent certaines rides. Il existe un lifting pour chaque région du visage :

Colomines1 Colomines2 Le lifting temporal remonte les tempes, la partie externe des sourcils et les rides de la « patte d’oie ». Ici, même au sourire, les rides sont effacées.


Musin1 Musin2 Le lifting du front réduit les rides du front et remonte les sourcils.


Nicolau1 Nicolau2 Le lifting jugo-cervical traite le relâchement des joues et du cou, les bajoues, les sillons nasogéniens, les plis d’amertume, les rides des joues. C’est le lifting du visage.


LiftCou2 LiftCou1 On peut aussi faire un lifting isolé du cou.


Chacune de ces zones du visage peut être traitée isolément, ou avec les autres. On peut associer au lifting des techniques de comblement des rides, des creux et des sillons, une lipoaspiration du cou, ou des techniques de régénération de la peau.

Comment ça se passe ?

La consultation préopératoire.

C’est elle qui va permettre au chirurgien de voir avec vous quelles zones du visage doivent être traitées, si des traitements associés sont à recommander, en fonction non seulement de l’état de votre visage, mais aussi de vos impératifs personnels: temps disponible, zones à ne pas toucher, etc. Les techniques vous y seront expliquées en détail et tous les documents concernant l’intervention vous seront remis. Vous pourrez poser toutes les questions que vous souhaitez.

Les techniques opératoires.

Un lifting temporal ou frontal peut se faire soit par une incision de longueur variable dans les cheveux, soit par voie endoscopique.
Pour un lifting jugo-cervical, les cicatrices partent du haut de l’oreille, descendent en avant de l’oreille souvent sur le cartilage lui-même, puis autour du lobe, enfin remontent en arrière pour se perdre dans les cheveux, plus ou moins verticalement. Pour éviter un recul de la patte des cheveux, devant l’oreille, la cicatrice la contourne puis repart dans les cheveux, où elle est invisible.Il est parfois nécessaire, lorsqu’on associe un lifting du cou, de faire une courte incision dans le pli sous le menton, pour retendre et remodeler cette région, dont le relâchement est un des plus difficile à traiter de façon totalement satisfaisante. Il faut bien comprendre que, pour avoir un lifting naturel, ce sont les muscles du visage, et non pas la peau, qui sont retendus, en profondeur. La peau est ensuite simplement redrapée par dessus, ce qui évite les aspects figés ou tendus que l’on reproche souvent aux liftings.

En pratique

Chaque cas est particulier et bénéficie d’une intervention adaptée, et les techniques diffèrent pour chacun.

  • L’intervention se déroule sous anesthésie locale potentialisée, ou générale.
  • Les suites opératoires sont très peu douloureuses, ce sont surtout des sensations de tension ou de tiraillements. Des traitements adaptés sont toujours donnés.
  • L’hospitalisation va de quelques heures, pour un lifting localisé sous anesthésie locale, à 24h, voire 48 h pour les cas les plus importants.
  • Il faut compter 3 semaines à un mois pour reprendre toutes vos activités.

POUR OBTENIR TOUTES LES REPONSES A VOS QUESTIONS SUR LE LIFTING : Cliquez sur  ce lien

POUR VOIR DES PHOTOS SUR LA CHIRURGIE DU VISAGE : Cliquez sur  ce lien